Les Pâques en Pologne sont l'occasion de découvrir des plats typiques de ce moment de l'année. Cette fête religieuse y est très respectée. Cacher des œufs en chocolat dans le jardin, les Polonais ne connaissent pas. Le jeûne est suivi assidûment et ce n'est que le dimanche que les familles garnissent leurs tables de charcuterie, d'œufs, de salades à la mayonnaise et au raifort, de mazurek (pâte sablée épaisse nappée de chocolat ou de glaçage et décorée), de babka (sorte de kouglof) et autres pâtisseries.

Le samedi, chacun apporte à l'église son panier de produits utilisés le dimanche pour le faire bénir. Il comporte des ingrédients symboliques comme du pain, du sel, du raifort, des œufs décorés, de la charcuterie et un agneau en sucre. Le tout customisé avec les moyens du bord.

Cooking_012

Pour en revenir à notre soupe, elle est typique de Pâques, car elle réunit tous les ingrédients bénis par le curé la veille ! Le żurek est servi en entrée ou il peut même faire office de petit-déjeuner (si, si, j'en ai fait l'expérience) et au moins, ça tient au corps !

Cette soupe aigre n'est pas compliquée à préparer à condition que vous ayez une épicerie polonaise à proximité pour acheter le "żur", la base de la soupe, une sorte de préparation à base de farine de seigle fermentée, que je n'ai jamais tenté encore de faire moi-même car je n'ai pas l'équipement indispensable, une marmite en terre !

Si vous voulez tenter l'expérience, faites tremper dans un litre d'eau tiède 2 croûtes de pain de seigle, 2 croûtes de pain complet et 1 cuillerée de cumin. Laisser fermenter dans un pot en terre, dans un endroit tiède  pendant 4-5 jours.

Cooking_016

Żurek wielkanocny :

1l de żur acheté ou maison
2l de bouillon de légumes
1 saucisse blanche (polonaise c'est mieux, mais vous pouvez utiliser du saucisson à l'ail artisanal, des diots ou de la saucisse de Morteau, qui a un bon goût fumé)
1 œuf dur par personne
1 gousse d'ail par personne
raifort (racine râpée et vinaigrée)
ciboulette
2-3 feuilles de laurier
baies de genièvre, marjolaine, sel, poivre

Diluez le litre de la base de votre soupe dans 2l de bouillon de légumes. Ajoutez le laurier, les baies de genièvre, salez et poivrez et laissez mijoter. Pendant ce temps, coupez la saucisse en rondelles (si c'est une saucisse crue, faites la cuire à l'eau), émincez les gousses d'ail, ciselez la ciboulette et coupez chaque œuf en quatre.  Dans chaque assiette, disposez l'œuf dur, les rondelles de saucisse, l'ail et le raifort. Versez la soupe aigre par-dessus et parsemez de ciboulette.

Bon, sur la photo, c'était le petit-déjeuner de mon p'tit polonais, il neigeait dehors, d'où le pain en plus, qui est facultatif car la soupe est déjà bien complète !